Mars 2020

La nature se réveille de tous côtés. Au cœur d’une vielle forêt jurassienne, la plus petite chouette d’Europe commence son bal annuel. La trouver dans une forêt de conifères n’est pas une mince affaire: sa taille est celle d’un étourneau. Mais en cette période, les vieux sapin font résonner un court sifflement répété, celui du mâle de la chevêchette. Malgré sa petite taille, ce rapace est la terreur des passereaux qui s’affolent au son de sa voix. Quand elle veut se faire oublier, elle s’installe des heures durant sur un branche basse où aucune mésange ne viendra la déranger. Au crépuscule, le couple se rejoint sur une branche proche d’un vieil arbre mort. Le mâle tient dans son bec une mésange fraichement cueillie qu’il offre à sa compagne en guise de présent. Une des deux chouettes plonge alors dans la pénombre pour disparaître dans ce qui fût un temps la loge d’un pic épeiche. La femelle le rejoint, disparaissant à son tour à l’abri des regards indiscrets dont regorge la vielle forêt.